Libye

Indépendant depuis le 24 Décembre 1951, Le Royaume de Libye a été gouverné par un dirigeant de la confrérie Soufie Sénousiste, le Roi Idriss, jusqu’à ce qui’il soit renversé par un coup d’Etat le 1er Septembre 1969. A partir de cette date le pays est devenu la République Arabe Libyenne, dirigée par le colonel Mu’ammar al-Kadhafi. En 1977 cette appellation a été remplacée à nouveau par celle de Djamahiriyya Libyenne arabe populaire et socialiste (Djamahiriyya, c’est-à-dire “Etat des masses”).
La Libye est limitée au Nord par la Méditerranée, à l’ouest par l’Algérie, au Nord-Ouest par la Tunisie, à l’Est par l’Egypte, au Sud-Est par le Soudan et au Sud et au Sud-Ouest par le Tchad et le Niger. La superficie totale est de 1.759.540 km², mais la plus grande partie du pays n’est qu’une région désolée et aride du Sahara.
Dans un ancien conflit frontalier avec l’Algérie, la Libye revendique toujours un territoire d’environ 32.000 km² qui apparaît comme Libyen sur ses cartes et qui s’étend sur une partie de l’Algérie du Sud-Est.

HABITANTS

La population actuelle est d’environ six millions d’habitants. Les Libyens sont d’origine mixte arabo-berbère. Cependant, à cause de l’enseignement généralisé de la langue arabe et pour d’autres raisons politiques, la langue et la culture berbère ont pratiquement disparu. Les Libyens sont des Musulmans sunnites de l’Ecole Malékite.

ECONOMIE

L’économie Libyenne dépend entièrement de ses resources pétrolières (le pétrole a été découvert en 1959) et de ses resources en gaz naturel et gypse. Il y a quelques industries légères comme des industries textiles, des tanneries, des fabriques de ciment, des briqueteries, et des fabriques de savon et d’allumettes. Le secteur le plus avancé est celui du traitement industriel d’aliments comme l’huile d’olive. Les tomates et des dattes. 1% seulement du sol est cultivable, mais moins de la moitié de cette superficie est en fait cultivé et la Libye doit, à l’heure actuelle, importer environ 75% de ses produits d’alimentation. Depuis 2003 la Libye fait de lents progrés vers une certaine libèralisation économique, mais pour des raisons d’idéologie politique, les réformes économiques ne peuvent être introduites que graduellement.

TOURISME

Dans le courant des années 70 il y a eu un nombre régulier de touristes étrangers venus dans ce pays encore peu connu pour voir surtout les anciens monuments de Sabratha, de Cyrène, d’Apollonia et de Leptis, mais depuis la fin des années 70, le nombre de ces touristes s’est réduit considéralement car, en fait, l’infrastructure touristique est encore inexistante.

CONDITIONS D’ADMISSION

Les voyageurs étrangers doivent être munis d’un passeport valide et d’un visa pour tous leurs déplacements en Libye. Des fermetures de la frontière peuvent se produire avec des préavis très brefs même pour des voyageurs munis d’un visa valide. Dans certains cas, des visiteurs peuvent se trouver l’objet de surveillance. Les téléphones des chambres d’hôtel peuvent être placés sur tables d’écoute. Le simple de prendre des photos de ce qui peut être considéré comme relevant du domaine militaire ou de celui de la Sécurité de l’Etat peut justifier une arrestation.

LANGUES

L’arabe est la langue nationale du pays et du commerce mais l’italien et l’anglais sont compris dans les grandes villes. La Libye est un Etat autoritaire et les partis politiques et les médias indépendanrs ne sont pas autorisés.